Empowerment Féminin : Le pouvoir positif des réseaux féminins sur notre Leadership

Posté le 7 octobre 2017

L’Empowerment féminin est à la mode ! Si vous en doutez, il vous suffit de regarder dans les bonnes pages de la presse mode à la presse économique, la multiplication d’article liés au sisterhood, leadership féminin, ou à l’entrepreneuriat féminin.

Mais avant tout il convient de définir tous ces termes.

  • Le Leadership c’est tout simplement reprendre le contrôle de sa vie en faisant tout pour la vivre selon ses propres termes.
  •  L’Empowerment est un concept qui apparait au début du 20 ème siècle aux états-unis , il sera utilisé dans différents contextes de luttes sociales, de luttes pour les droits civiques, est peut-être défini alors comme un appel aux diverses communautés américaines à la prise de pouvoir politique, économique et social. En France, l’utilisation du terme est récente. Le mot Empowerment apparait au début des années 2000 au moment du débat sociétal sur la participation citoyenne. Depuis le terme est utilisé pour désigner le partage de pouvoir, la possibilité de donner plus de moyens d’actions aux individus. Certaines personnes le traduisent par le terme Encapacitation. 
  • Le Sisterhood désigne la solidarité, l’amitié entre filles et femmes. Aux états-unis cela fait référence à la culture des sororités. En france le terme anglais est utilisé depuis quelques années surtout par la génération YZ pour désigner les pratiques de solidarités féminines et de réseaux féminins.

Mais loin de la mode  de l’Empowerment féminin comme l’illustre le célébrissime t-shirt DIOR reprenant le slogan féministe de l’auteure nigériane Chimamanda Ngozie Adichie ” We Should All be Feminist “, certains sceptiques remettent en cause le véritable impact du Sisterhood, de l’Empowerment féminin et de toute cette nouvelle vague de solidarité féminine. 

Chez LYDEXPERIENCE nous nous engageons pleinement pour le leadership féminin et l’empowerment féminin dans nos diverses actions et formations telles que le Brunch women leadership business ou encore le Workshop Leadership Branding, ainsi nous sommes convaincus de l’intérêt si ce n’est de la nécessité des réseaux féminins et groupes d’amitiés féminines ou sisterhood. Afin de convaincre également les sceptiques, nous avons recensé tous les pouvoirs positifs des réseaux féminins pour notre Leadership et succès.

Des effets positifs sur la Motivation des femmes

Le leadership repose sur une bonne dose de motivation. Nous le savons en période de crise, les femmes sont plus souvent victimes des phénomènes de déclassement et impactées par les problématiques de discrimination dans le cadre de l’accès à l’emploi. Ces difficultés génèrent chez certaines femmes de la démotivation. Le Turknett Leadership Groupe, une organisation américaine de gestion des talents, a publié en 2012 une étude qui montre l’effet positif de la participation à un réseau féminin. L’étude souligne le vecteur de soutien moral que peut signifier le réseau dans la vie des femmes soumises parfois à de fortes pressions dans le cadre de leur travail et leur carrière. 

Ces effets positifs sont aussi soulignés par des réseaux tels que Lean In Circles, mouvement lancé par Sheryl Sandberg. L’auteur du best-seller appelant à l’empowerment féminin ” En avant toutes ” décrivait récemment comment avec plus de 25 000 cercles dans le monde,  les femmes membres de Lean In évoquent sans cesse les effets positifs de leur appartenance à ce réseau sur leurs vies sociales et professionnelles. 

Même effet constaté pour le Brunch Women Leadership Business. Fondé par Patricia Ahanda avec pour objectif de permettre aux femmes d’enchanger, de se former, dans un cadre moderne, bienveillant, les retours positifs de cette initiative témoignent de l’effet motivant des réseaux féminins.

Des leviers positifs pour l’Emploi des femmes

Ces dernières années, en raison de l’accent mis sur la diversité par plusieurs structures associatives telles que Femmes du Numérique, PNW, Actionelles, Jamais Sans elles ou des associations féministes, l’Etat français et les grandes entreprises françaises ont investi plus dans les initiatives publiques axées sur le genre. En témoigne en 2012 ,la création d’un Ministère des Droits des femmes ou en 2017 de l’organisation d’un Tour de France de l’égalité femme – homme.

En France, la dynamique des réseaux féminins, se développent également au sein des Chambres de commerce, des entreprises, où on voit se développer plus largement ces dernières années des réseaux de femmes par corps, par intérêt. Cela se manifeste également par plusieurs programmes de mentoring féminin mis en place au sein des entreprises ou des institutions.

Cette multiplication d’initiatives n’a certes pas résolu toutes les inégalités salariales ou l’absence de femmes à des postes clès. Cependant ces réseaux féminins contribuent à promouvoir l’entrepreneuriat féminin, comme le démontre les résultat positif de la structure Paris Pionnières. Ils servent également à promouvoir l’agenda de la diversité dans la mise en place des politiques d’emploi public. Enfin ces réseaux féminins aident les femmes à surmonter des obstacles professionnels liés aux discriminations, aux inégalités sociales mais également aux problématiques de répartition des tâches domestiques qui perdurent dans notre société.

la puissance positive du networking féminin

Les réseaux et le réseautage sont encore des facteurs importants de l’avancement professionnel. Une étude de l’ORSE  analyse l’importance du réseau personnel dans l’avancement professionnel des femmes. les résultats montrent que les femmes ayant un lien avec une femme cadre supérieure ou un homme cadre supérieur sont beaucoup mieux armé en terme d’opportunité professionnelle que les femmes sans connexion. 

Cette puissance positive du networking est décrite par plusieurs personnalités influentes, comme en témoigne divers témoignage de femmes lors du Women’s Forum. Dans son livre  ” l’Année du Oui “ Shonda Rhimes, réalisatrice de séries à succès, et reine du petit écran américain, rappelle combien l’aide de femmes a été précieuse tout au long de sa carrière et appelle toutes les femmes en position de responsabilité à aider d’autres jeunes professionnelles.

Cet appel à l’empowerment et son effet positif est repris par plusieurs personnalités influentes dans leur discours. Dans un récent discours Michelle Obama, appelle chaque femme en position d’influence à s’exprimer, à ouvrir son réseau pour toutes les autres qui n’ont pas la même plateforme. 

La célébration de la solidarité féminine

Bien sûr, il y’a des situations où les femmes manquent de solidarité mais il est nécessaire de démystifier cette image du groupe de femmes qui ne peuvent pas s’entendre et s’entraider. Certaines femmes ne sont pas solidaires d’autres femmes, de la même manière que certains hommes ne sont pas solidaires de certains hommes. 

Il existe de nombreuses études qui montrent que les femmes appuient proactivement d’autres femmes. Une étude réalisée par l’Université de Neuchâteldémontre que loin de pousser l’échelle derrière elles, les femmes collaborent deux fois plus souvent entre elles. Cette solidarité féminine peut-être illustrée par la relation d’Oprah Winfrey et sa mentor Maya Angelou.  

Maintenant à nous femmes d’être responsables et stratèges, en comprenant qu’au delà de la solidarité, c’est une culture de l’ambition bienveillante qu’il faut mettre en place pour nous permettre de progresser en tant que groupe au sein de la société. Pouvons-nous être dans une relation de compétition ? Non car les effets sont négatifs en terme de visibilité et d’opportunités sociales et économiques. Devons-nous être ambitieuse individuellement ? Oui tout en prenant en compte de l’effet souhaité ou non d’exemplarité qui exige de nous, non la perfection, mais la progression. Notre travail doit être qualitatif pour lutter contre les stéréotypes, diversifier les opportunités, les levées de fonds en faveur des projets féminins.

`

Alors aux sceptiques de tout genre qui remettent en question le leadership féminin, l’empowerment féminin : Oui ça marche en France ! Nous n’avons peut-être pas inventé le mot empowerment, le hashtag GIRLBOSS ou BLACKGIRLMAGIC mais nous pouvons célébrer avec nos soeurs du monde entier le leadership féminin car c’est ce qui permet de mettre en place une dynamique positive et bienveillante au sein de la société. 

#BOSSGIRLMAGIC #GIRLBOSSGLOW #MOMBOSS #BEWOMENLEADERS sont nos hashtags utilisés tous les jours pour célébrer le leadership féminin c’est-à-dire les femmes qui se battent pour vivre leurs vies selon leurs propres termes.

Le BRUNCH WOMEN LEADERSHIP BUSINESS ( INSCRIPTIONS ) et le WORSHOP LEADERSHIP BRANDING    ( INSCRIPTIONS ) sont nos deux initiatives de réseaux et formations féminines misent en place pour promouvoir l’Empowerment féminin, c’est à donner à chaque femme la capacité, le pouvoir d’agir, de s’affirmer comme leader de sa vie.

Alors Oui le Sisterhood existe en France, il n’est ni parfait, ni omniscient, mais il est efficient. Il ne doit pas être réduit à une initiative de celles qui peuvent,mais être une initiative de toutes celles et ceux qui veulent changer le monde.

Patricia AHANDA – Fondatrice du Brunch Women Leadership Business

Télécharger notre Manifesto


Découvrez notre collection de Mugs 100% Empowerment Féminin et Leadership Féminin dans notre boutique 

 

 

 

Mots-clés:

 

“La mesure ultime d’un homme n’est pas où il se situe dans les moments de confort mais où il se situe dans les moments de challenge et de controverse. ” – Martin Luther King, Jr